free one page web templates

Toute la vie vient de l'eau : sans eau, pas de vie!

L'eau est un besoin vital pour l'être humain

La surface de la terre est composée de 2/3 d'eau, dont seulement 1% d'eau potable en partie polluée. Le temps passé à filtrer et à nettoyer l'eau nous conduit à une croissance constante de nos dépenses pour l'eau. L'entartrage, le calcaire, la rouille et les dépôts microbiologiques dans les conduites d'eau nous causent de lourdes dépenses en entretien, en nettoyage et en énergie, et par-dessus tout compromettent notre santé.

1. Les différentes formes de calcaires :

Le calcaire est une roche caractérisée par une forte minéralisation en calcium. En d'autres termes, calcium et calcaire sont pratiquement une seule et même chose. En termes chimiques, le calcaire est un carbonate de calcium, c'est-à-dire un mélange de l'ion calcium (Ca++) et de l'ion carbonate ou oxyde de carbone (CO3--). La molécule finale est donc composée d'ions calcium (chargés en positif) et d'ions carbonates (chargés en négatif).


Les sulfates contenus dans l'eau proviennent de la dissolution du gypse. Le gypse est un sulfate de calcium hydraté qui est faiblement soluble (7 g/l dans les conditions normales). La valeur limite admissible de sulfates dans l'eau potable est de 250 mg/l. Au-delà l'eau est non potable. 

Une eau contenant du calcaire sulfate a pour conséquence de "limer" les canalisations en PVC ou plastique. De ce fait le calcaire classique vient s'y déposer.

2. Dureté de l'eau :

La dureté de l'eau est définie par le titre hydrotimétrique (TH), qui correspond à la présence principalement de sels de calcium et de magnésium. Plus une eau est riche en calcium (calcaire) et en magnésium, plus elle est dite " dure ".

Inversement, une eau pauvre en calcaire est dite " douce ".


Ainsi, l'importance du calcium (calcaire) dans l'eau est le principal critère déterminant la dureté de l'eau. La dureté de l'eau, associée à son acidité, définissent son agressivité. Une eau douce associée à un pH acide donne une eau agressive.


La dureté de l'eau s'exprime par un indice, ou titre hydrotimétrique, TH, exprimé en degrés, chaque degré résultant du calcul suivant :


1 degré (°F : unité française) = 4 mg/l de calcium ou 2,43 mg/l de magnésium ou 10 mg de calcaire.


Les eaux sont classées en fonction de leur TH

0 à 6 degrés           eau très douce

6 à 15 degrés          eau douce

15 à 25 degrés        eau moyennement dure

25 à 35 degrés        eau dure

> 35 degrés              eau très dure


Il est aisé de reconnaître, sans test, la nature de son eau :


Avec une eau douce (eau de pluie), le savon mousse rapidement et on a du mal à se débarrasser du savon.


Au contraire, une eau dure (calcaire) élimine très vite le savon et même donne des mains un peu rêches après lavage. Mais il faut plus de savon pour laver ou se laver.

3. La présence de calcium (de calcaire) dans une eau a des effets contradictoires :

- elle est bénéfique pour la santé : une eau dure (riche en calcium et en magnésium) couvre un tiers des besoins en calcium et magnésium de l'homme, et assurerait une protection contre les maladies cardiovasculaires. Elle est aussi plus agréable à boire. En outre, une eau carbonatée génère un dépôt sur les parois des canalisations qui la transportent. Ce dépôt peut être utile à faible dose, en assurant notamment une protection contre les risques de corrosion.


- en revanche, elle présente certains inconvénients domestiques, en formant des dépôts blancs (même à l'extérieur des canalisations aux jointures), un dépôt de carbonate sur la vaisselle, les verres, en provoquant des phénomènes d'entartrage des tuyaux et des équipements électroménagers qui utilisent l'eau.


C'est pourquoi le calcaire est, après le goût, le deuxième motif de non-satisfaction des usagers de l'eau du robinet.


Ces inconvénients s'amplifient surtout avec l'eau chauffée. En effet, les dépôts de carbonate (calcaire) sont proportionnels à la température. Plus une eau est chauffée, plus les dépôts sont importants. C'est pourquoi les bouilloires ou machines à café s'entartrent si vite. Par exemple, une couche de 3mm de calcaire sur la résistance d'un ballon d'eau chaude ou d'un lave-linge vous fait consommer 30% d'électricité supplémentaire.


A l'inverse, la faible présence de calcaire dans l'eau donne une eau douce. Une eau trop douce (sans calcaire) présente aussi des inconvénients :


-l'absence de calcaire empêche l'instauration d'une couche carbonatée qui assure aussi la protection des canalisations contre les risques de corrosion. L'eau devient donc agressive.


-Les phénomènes de corrosion, liés aussi au pH (acidité), entraînent donc la solubilisation des métaux, notamment le fer, le cuivre et le plomb et donc la formation de boues métallisées : les circuits fermés d'eau comme le chauffage central ou une tour de refroidissement ou une pompe à chaleur.


Pour connaître l'état de potabilité de l'eau en France

http://www.sante.gouv.fr/qualite-de-l-eau-potable


Tout le monde utilise l'eau. Tous les secteurs industriels et tertiaires utilisent de l'eau. Toutes les eaux sont calcaires sauf l'eau des rivières et l'eau de pluie qui sont par contre chargées en microorganismes et polluants.

4. Maladies, Contamination et notre Santé :

L'eau est aussi un vecteur de contamination microbienne, bactérienne (légionelles,…) et virale. L'eau est aussi un contenant de matières organiques ou alimentaires, de biofilm, de microorganismes et d'algues qui nuisent très fortement notre santé.